Reprendre des études à l'université

22/06/2020

« Je n'ai pas eu l'occasion de faire de grandes études, je rêve d'aller à la fac » ; « la fac, c'est pas fait pour moi », « j'ai bien une idée de projet, mais il faut retourner à la fac »

UN FAIT DE SOCIETE

L'université d'aujourd'hui rime avec formation tout au long de la vie. On y trouve de jeunes bacheliers mais aussi des adultes d'horizons divers et de plus en plus nombreux sur les bancs des amphithéâtres.

Milieu social, formation initiale, vie personnelle et familiale, trajectoire professionnelle (statut, carrière) et extra-professionnelle... sont autant de facteurs qui peuvent influencer la décision d'aller à l'université et d'y réussir.

La sphère professionnelle n'est donc pas la seule concernée. L'impact personnel et familial n'est pas négligeable : temps libre pour travailler les cours ? soutien des conjoint.es ? gestion des enfants ?

Alors comment s'engager dans cette reprise d'études ?

PREPARER SA TRANSITION

La reprise d'études s'inscrit dans un projet professionnel, mais aussi dans une dynamique sociale et personnelle.

La décision de vivre cette transition peut être éclairée par plusieurs questions :

  • Qui souhaitez-vous devenir grâce à ces études universitaires ?
  • En quoi vous sentez-vous capable de réussir à l'université ? Quel est votre bagage personnel d'étudiant ?
  • Quelles compétences cette reprise d'études va-t-elle vous demander de développer ? (manière d'étudier, autonomie dans l'organisation, esprit d'analyse, prise de notes, lecture et rédaction, ...)
  • Quel(s) savoir(s) venez-vous chercher ?
  • Quelle signification cette reprise d'études a-t-elle pour vous ? (une suite logique, un défi, un espoir, l'échappatoire à une routine...)
  • En quoi ce passage à l'université fera-t-il continuité ou rupture avec votre parcours ?
  • Quels sont les bénéfices attendus ?

REUSSIR SA TRANSITION

On observe souvent différents temps forts que les étudiants traversent lors d'une reprise d'études universitaires.

- Le temps de l'étrangeté qui met en exergue une perte de repères et une confrontation à la réalité. Cette période peut être amorcée par une prise de contact anticipée avec des étudiant.e.s, des échanges avec des enseignant.e.s pour commencer à s'imprégner des modes de fonctionnement de l'institution notamment, la participation à des portes ouvertes pour ressentir l'ambiance...

- Le temps de l'apprentissage : la familiarisation avec les codes universitaires. On trouve notamment dans ces codes : l'apprentissage libre, la nécessité de se structurer soi-même, de s'imposer une forme de régularité dans le travail, une méthode spécifique, un sens de l'organisation.

C'est aussi le moment où l'incertitude et la remise en question peuvent apparaître devant l'adaptation requise pour « devenir étudiant.e ». Centrez-vous sur votre projet, pensez à ce que cette reprise d'études vous apporte pour rester motivé.e.

- Le temps de l'affiliation : le moment où l'on se sent étudiant.e. Il est désormais plus aisé de se reconnaître parmi le groupe des étudiant.e.s et de créer du lien.

L'engagement vers l'université est donc un chemin en plusieurs étapes. Au-delà d'une source d'apprentissage, il est aussi une expérience d'étudiant.e à vivre.

Et pour vous, que représenterait ce passage à l'université ? Quelle est sa valeur ajoutée pour votre projet ? Comment vous projetez-vous dans l'environnement universitaire ?